Quels sont les types de bois pour bardage de façade ?

De nos jours, le bois est un revêtement qui fait partie des principaux matériaux de construction. Ainsi, il peut être utilisé pour le bardage des façades. Quels sont donc les types de bois pour bardage de façade ? La lecture de cet article saura bien vous renseigner.

Le bardage de façade en bois dur

Barder une façade en bois, consiste à utiliser le bois comme matériau principal pour revêtir l’extérieur ou les côtés extérieurs d’une habitation. Pour de plus amples informations, cliquez pour en savoir plus. Ainsi, il existe toute une diversité de bois pour faire un bardage. D’une part, on distingue le bois dur, encore appelé bois tropical qui est un bois assez résistant pour être utilisé pour un bardage des façades, car, ne nécessitant aucun traitement spécifique. C’est un excellent résistant aux intempéries ; au froid et à la chaleur qui se décolorent au fil du temps tout en laissant aux façades, un aspect assez particulier. Il est fabriqué avec des essences de bois très variées telles que : le padouk ; le chêne européen ; l’ipé ; le meranti ; l’afromosia ; le cèdre américain ; le merbau, etc. Ce type de bois coûte néanmoins cher et est un peu rare à trouver.

Le bardage de façade en bois classique

D’autre part, on distingue le bois classique qui est également très utilisé pour le bardage de façade en bois. Les bois classiques peuvent être, en effet, des châtaigniers ou des bois blancs qui ne mesurent que 15 ou 18 cm pour assurer une bonne ventilation. Pour ce faire, il suffit de donner un espace assez vaste entre la façade et le bardage. En outre, vous pouvez recourir aux bois multiplex pour effectuer un excellent bardage de vos façades. Ces bois sont étanches, épais et très économiques à utiliser. Ils sont surtout constitués de lames de bois assez fines collées les unes aux autres, leur permettant ainsi d’avoir une forte résistance. Par ailleurs, vous pouvez également opter pour les thermowoods ou les bois chauffés pour votre bardage. C’est un type de bois obtenu à partir de la technique de chauffage permettant d’extraire l’humidité des bois afin d’acquérir de nouvelles structures moléculaires. Il est un excellent combattant de moisissures, d’insectes et de putréfaction des bois.