Découvrez le système de prévoyance en Suisse

Les réalités sociales ou autres varient toujours d'un pays à un autre. Cependant, chacun de ces États a sa façon de régler les problèmes. C'est la même chose en ce qui concerne le système de prévoyance. Le système de prévoyance pour la retraite ou pour les incidents nous confirme ce fait. Plusieurs mesures ont été prises par la Confédération de la Suisse pour assurer et améliorer les conditions de vie décente des citoyens, principalement au cours de leur retraite.

La structure des trois piliers

La période de la retraite vient après plusieurs années de vie professionnelle. C'est un moment où on se repose de tout ce que l'on a fait comme travail pendant qu'on était en pleine fonction. Néanmoins, ce n'est tellement agréable de ne plus travailler surtout lorsqu'on n'a pas les moyens financiers pour répondre à tous les besoins du quotidien. Cependant, les trois piliers de la prévoyance sont mis en place pour apporter une solution adéquate qui répondra à tous les besoins qui se portent principalement à des points spécifiques. Cliquez sur ce lien, http://laprevoyancesuisse.ch/ pour en savoir plus.
Voici les points spécifiques dont il s'agit :

  • Le 1er pilier s'occupe des besoins quotidiens vitaux ;
  • Le 2ᵉ pilier pour maintenir un niveau de vie habituelle ;
  • et le 3ᵉ comme complément.

Le troisième pilier est fortement recommandé et les deux premiers sont obligatoires.

Quelques détails sur les trois piliers

Le premier pilier concerne une rente à toucher lorsqu'on devient une personne retraitée. Particulièrement au moment où l'on ne peut plus travailler pour gagner de l'argent ou être dans une incapacité de gain. Cette épargne peut aussi aider vos proches après votre décès.
En ce qui concerne le deuxième pilier, c'est une épargne obligatoire qui sera en lien direct avec votre salaire. Lorsqu'on cotise convenablement par le biais de ce pilier, c'est possible de toucher jusqu'à 60 % des revenus pendant la retraite.
Quant au troisième pilier, il n'est pas obligatoire. Il est un pilier privé, parce que le particulier fait les cotisations de par lui-même. Avec une telle cotisation, il a la possibilité de s'approcher des établissements privés de ce domaine.