Les réelles causes d’un AVC

Connu sous le nom d’Accident vasculaire cérébral, l’AVC est une maladie qui survient suite à l’arrêt soudain de la circulation du sang dans le cerveau. Elle engendre des conséquences très critiques. Par exemple, dans un pays comme la France, cette maladie représente la troisième cause de mortalité. Il est donc important de connaître ses symptômes afin d’être plus attentif. Deux causes sont à la base de cette maladie.

Hypertension artérielle

En terme clair, l’hypertension artérielle n’est rien d’autre que la pression élevée de la circulation sanguine. En effet, pour votre bien, il existe un échange de sang entre le cœur et les vaisseaux sanguins. Lors de sa contraction, le cœur doit propulser le sang vers les artères avec une pression de 140 mm Hg. En revanche, lors de la relaxation, les ventricules cardiaques doivent recueillir le sang avec une pression de 90 mm Hg.

Du coup, lorsque l’une de ces valeurs est au-dessus de la norme, on parle de l’hypertension artérielle. C’est la cause la plus fréquente d’AVC. Et si cela survient, il faut alors une prise en charge immédiate. Toutefois, une prévention serait mieux. Il suffit de mettre en pratique quelques gestes quotidiens et vous êtes ainsi éloigné de cette maladie. Par exemple, vous devez pratiquer régulièrement les activités physiques, privilégier la consommation des légumes et réduire le taux d’alcool et du sel.

Infarctus cérébral

Il s’agit d’une lésion du cerveau provoquée par un caillot de sang. Suite à l’accumulation de certains facteurs probablement liés à votre alimentation, le sang se coagule dans les vaisseaux. Ce thrombus bloque donc l’issue permettant au sang de remonter dans le cerveau. Et le manque de sang dans le cerveau conduit à un AVC.

L’Accident vasculaire cérébral est une maladie mortelle. Même en cas de guérison, elle peut laisser des séquelles sur la victime. Il faut donc une rééducation et un suivi médical régulier et surtout sur le plan psychologique.